Un revêtement contre les germes, pour couvrir les packagings ?

Dernière mise à jour : 28 déc. 2020

Pour protéger les consommateurs, de nouveaux systèmes de vernis anti-microbiens voient le jour et pourraient être utilisés pour couvrir nos packagings.


Toucher les surfaces imprimées, une anxiété à l’heure du Covid-19 ? Une solution a peut-être été trouvée par le Designsake studio, basé à San Francisco, avec le vernis Matter. Ce revêtement utilise la technologie des ions d’argent qui minimise de 99,9% l’entrée de microbes et de virus depuis la surface d’un emballage. Bloquées dans leur métabolisation, elles ne peuvent pas convertir les nutriments en énergie donc les bactéries ne peuvent pas se multiplier !


L’argent avait déjà été utilisé sur le marché de la petite enfance avec les cuillères pour bébé Silver Spoon, infusées en ion d’argent et censée rendre quasi impossible la propagation de germes au moment du repas du nourrisson. Une tendance de fond pour les emballages du futur ? C’est en tout cas la promesse que nous fait la marque Parkside dans la lutte contre l’épidémie de Covid-19.


Le fabricant britannique d’emballages souples, annonce incorporer la solution Touchgard à ses sachets et upercules. Un isolant issu du même procédé et validé par la norme ISO 22196. L’objectif est d’isoler en priorité les conditionnements alimentaires afin de rassurer la clientèle.


Si ces techniques entraînent un surcoût lié au matériau d’origine, le procédé d’application semble suffisamment innovant pour limiter les frais. L’intégration du revêtement aqueux se faisant pendant le processus d’impression et agissant comme une couche de finition sur l’emballage. En complément du lavage des mains, cette solution applicable sur la plupart des papiers, verres ou aluminiums pourrait bien devenir un incontournable du secteur Print.


10 vues